Pierre BOUDIER, 1745

Name
Pierre /BOUDIER/
Given names
Pierre
Surname
BOUDIER
Famine
Famine en France
from 1693 to 1694

Note: 2 millions de morts
MarriageMarie PONTView this family
February 22, 1707
Roi de France
Louis XV le Bien-Aimé
September 1, 1715

Birth of a daughterClaudine BOUDIER
about 1724

Occupation
Laboureur
1731

Shared note: Laboureur

Laboureur Jusqu'au XIXe siècle, « laboureur » désignait un statut, celui du paysan qui possédait la terre qu'il cultivait et au moins un attelage, cheval ou paire de bœufs, et charrue (Wikipédia).

Occupation
Journalier
1745

Journalier, Brassier, Manouvrier Le journalier, ou brassier ou manouvrier est un domestique non logé, généralement travailleur agricole, ne possédant que ses mains. Il effectue des tâches pour un jour ou plus dans une ferme (souvent pour le temps des moissons, des labours ou des vendanges) avant de repartir vers une autre ferme. Sa vie peut être très itinérante. Ainsi il peut partir travailler à des kilomètres de sa famille et ne revenir qu'après plusieurs semaines de labeurs. Il est le plus souvent logé et nourri par son employeur. On trouve aussi journaliers et manouvriers dans les villes, pratiquant une multitude de petits métiers et louant là aussi leurs bras pour la journée.

Death of a wifeMarie PONT
after February 1745

Death after 1745

Family with Marie PONT
himself
1745
Death: after 1745
wife
16801745
Birth: February 1680La Chapelle-Thècle, 71470, Saône-et-Loire, Bourgogne, FRANCE
Death: after February 1745
Marriage MarriageFebruary 22, 1707La Chapelle-Thècle, 71470, Saône-et-Loire, Bourgogne, FRANCE
18 years
daughter
17241780
Birth: about 1724 43
Death: after 1780
OccupationView

Laboureur Jusqu'au XIXe siècle, « laboureur » désignait un statut, celui du paysan qui possédait la terre qu'il cultivait et au moins un attelage, cheval ou paire de bœufs, et charrue (Wikipédia).

OccupationView

Journalier, Brassier, Manouvrier Le journalier, ou brassier ou manouvrier est un domestique non logé, généralement travailleur agricole, ne possédant que ses mains. Il effectue des tâches pour un jour ou plus dans une ferme (souvent pour le temps des moissons, des labours ou des vendanges) avant de repartir vers une autre ferme. Sa vie peut être très itinérante. Ainsi il peut partir travailler à des kilomètres de sa famille et ne revenir qu'après plusieurs semaines de labeurs. Il est le plus souvent logé et nourri par son employeur. On trouve aussi journaliers et manouvriers dans les villes, pratiquant une multitude de petits métiers et louant là aussi leurs bras pour la journée.