Guislain DEFONTAINE, 17081775 (aged 67 years)

Name
Guislain /DEFONTAINE/
Given names
Guislain
Surname
DEFONTAINE
Birth about 1708

Famines et épidémies
Famine liée à un hiver très rude
1709 (aged 1 year)

Roi de France (Bourbons)
Louis XV le Bien-Aimé (1710-1774) qui succède à son arrière-grand-père Louis XIV. Son cousin, le Duc d'Orléans assure la régence jusqu'au 15 février 1723
September 1, 1715 (aged 7 years)

Famines et épidémies
Épidémie de peste noire, en particulier en Provence (120000 morts : 40000 à Marseille et 80000 dans l'arrière pays)
from 1720 (aged 12 years)

Occupation
Marguinier (ou marguillier)
before 1737 (aged 29 years)

Shared note: Marguillier

Marguillier Le marguillier, soit en latin médiéval le matricularius, est d'abord celui « qui tient un registre ou un rôle (matricula) ». La première fonction connue du matriculaire, officier de la religion chrétienne - religion attentive à la pauvreté christique - était d'immatriculer les pauvres de l'église, c'est-à-dire de les inscrire sur le registre d'aumône. La seconde est l'administration des registres de ces pauvres personnages. Il existait donc, dans chaque paroisse, un marguillier qui avait la charge du registre des personnes qui recevaient les aumônes de l'Église. Il servait d'aide au sacristain. Ce n'est pas une profession mais une charge. (Wikipedia)

Death of a fatherPierre DEFONTAINE
before November 5, 1737 (aged 29 years)

Death of a motherMarie Pasque DELIÈGE
before November 5, 1737 (aged 29 years)

Religious marriageMarie Catherine TABARYView this family
November 5, 1737 (aged 29 years)
Occupation
Manouvrier
1751 (aged 43 years)
Birth of a daughterCatherine Joseph DEFONTAINE
April 19, 1751 (aged 43 years)
Roi de France (Bourbons)
Louis XVI (1754-1793). Petit-fils de Louis XV, guillotiné le 21 janvier 1793
May 10, 1774 (aged 66 years)

Occupation
Mulquinier
before 1775 (aged 67 years)

Mulquinier ou Musquinier En Picardie : tisserand de toiles fines composées exclusivement de lin. On donne le nom de batiste à ces toiles fines de lin. Toutefois, les mulquiniers et les tisseurs n’utilisent jamais ce mot pour désigner leurs fabrications, mais les appellent des toilettes ou linons. Cette activité a été très développée dans les villages du Cambrésis et de Thiérache sous la forme d'une proto-industrie rurale, les mulquiniers possédant des métiers à tisser à leur domicile (dans leur cave pour des raisons d'humidité). Les toiles étaient vendues à des négociants.(Wikipedia)

Death December 20, 1775 (aged 67 years)
Family with parents
father
mother
Marriage Marriagebefore 1708
1 year
himself
17081775
Birth: about 1708
Death: December 20, 1775Chérisy, 62128, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, FRANCE
Family with Marie Catherine TABARY
himself
17081775
Birth: about 1708
Death: December 20, 1775Chérisy, 62128, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, FRANCE
wife
17151784
Birth: about 1715 43 33
Death: March 5, 1784Chérisy, 62128, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, FRANCE
Religious marriage Religious marriageNovember 5, 1737Chérisy, 62128, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, FRANCE
14 years
daughter
1751
Birth: April 19, 1751 43 36Chérisy, 62128, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, FRANCE
Death:
son
son
OccupationView

Marguillier Le marguillier, soit en latin médiéval le matricularius, est d'abord celui « qui tient un registre ou un rôle (matricula) ». La première fonction connue du matriculaire, officier de la religion chrétienne - religion attentive à la pauvreté christique - était d'immatriculer les pauvres de l'église, c'est-à-dire de les inscrire sur le registre d'aumône. La seconde est l'administration des registres de ces pauvres personnages. Il existait donc, dans chaque paroisse, un marguillier qui avait la charge du registre des personnes qui recevaient les aumônes de l'Église. Il servait d'aide au sacristain. Ce n'est pas une profession mais une charge. (Wikipedia)

OccupationView

Mulquinier ou Musquinier En Picardie : tisserand de toiles fines composées exclusivement de lin. On donne le nom de batiste à ces toiles fines de lin. Toutefois, les mulquiniers et les tisseurs n’utilisent jamais ce mot pour désigner leurs fabrications, mais les appellent des toilettes ou linons. Cette activité a été très développée dans les villages du Cambrésis et de Thiérache sous la forme d'une proto-industrie rurale, les mulquiniers possédant des métiers à tisser à leur domicile (dans leur cave pour des raisons d'humidité). Les toiles étaient vendues à des négociants.(Wikipedia)